Partenaires

AIA signifie méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie.

MAIA est une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie et de leurs aidants grâce à une démarche novatrice : l’intégration des services d’aide et de soins. L’intégration fait l’objet d’une préoccupation internationale depuis les années 1990 et fait partie des politiques publiques en France depuis 2008.


L’intégration va plus loin que la coopération, qui repose seulement sur un principe de coordination. L’intégration conduit tous les acteurs à construire leurs moyens d’action, leurs outils collaboratifs, et in fine à partager les actions elles-mêmes et la responsabilité de leur conduite. Cette approche permet d’apporter une réponse décloisonnée, harmonisée, complète et adaptée aux besoins de la personne âgée (accueil, information, orientation et mise en place de soins, d’aides ou de prestations), quelle que soit la structure à laquelle elle s’adresse.


 

CLIC :

Centre local d’information et de coordination

Un Clic est un lieu d’accueil de proximité, d’information et de conseil pour les retraités, les personnes âgées de plus de 60 ans et leur entourage. Il s’adresse également aux professionnels et à toute personne concernée par des questions liées au vieillissement.
Les Clic sont financés par le Conseil général et les communes de leur territoire d’intervention.

Les professionnels des Clic vous accueillent pour :

  • vous faire connaître vos droits,
  • vous guider dans vos démarches,
  • vous renseigner sur le soutien à domicile (services d’aide et/ou de soins à domicile, services de portage de repas, téléalarme…),
  • pour vous informer sur les structures d’hébergement, les aides financières, les transports, les loisirs, les échanges intergénérationnels…
  • vous faciliter l’accès à des aides existantes,
  • évaluer votre situation et vous conseiller dans la mise en oeuvre des plans d’aide à domicile,
  • faire le lien avec des professionnels spécialisés dans la gérontologie, afin de vous proposer une visite à domicile, développer des actions de prévention des effets du vieillissement (prévention des chutes, ateliers mémoire…) et des projets d’accompagnement des aidants sur le territoire.

Ce Clic informe les habitants d’Acigné, Bourgbarré, Brécé, Bruz, Cesson-Sévigné, Chantepie, Chartres-de-Bretagne, Corps-Nuds, Laillé, Nouvoitou, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Orgères, Pont-Péan, Saint-Armel, Saint-Erblon, Saint-Jacques-de-la-Lande, Thorigné Fouillard, Vern-sur-Seiche et de la Communauté de communes du Pays de Châteaugiron.

Centre local d’information et de coordination (Clic) – Alli’ âges
1 Rue de Provence bis
35135 – Chantepie
Tel : 02-99-77-35-13

www.clic-alliages.fr


 

MAIA :

Méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie

MAIA est une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie et de leurs aidants grâce à une démarche novatrice : l’intégration des services d’aide et de soins. L’intégration fait l’objet d’une préoccupation internationale depuis les années 1990 et fait partie des politiques publiques en France depuis 2008.

L’intégration va plus loin que la coopération, qui repose seulement sur un principe de coordination. L’intégration conduit tous les acteurs à coconstruire leurs moyens d’action, leurs outils collaboratifs, et in fine à partager les actions elles-mêmes et la responsabilité de leur conduite. Cette approche permet d’apporter une réponse décloisonnée, harmonisée, complète et adaptée aux besoins de la personne âgée (accueil, information, orientation et mise en place de soins, d’aides ou de prestations), quelle que soit la structure à laquelle elle s’adresse.

Les 6 composantes de MAIA

3 mécanismes interdépendants :

  • La concertation, qui permet de décloisonner les différents secteurs et de construire un projet commun entre tous les acteurs, décideurs, financeurs et responsables des services d’aide et de soins.
  • Le guichet intégré. Il s’agit de fournir, à tout endroit du territoire, une réponse harmonisée et adaptée aux besoins des usagers, en les orientant vers les ressources adéquates par l’intégration de l’ensemble des guichets d’accueil et d’orientation du territoire. Cette organisation est notamment permise par la démarche de concertation.
  • La gestion de cas. Pour les personnes âgées en situation complexe, un suivi intensif au long cours (y compris pendant les périodes d’hospitalisation) est mis en œuvre par un gestionnaire de cas (c’est là une nouvelle compétence professionnelle). Il est l’interlocuteur direct de la personne, du médecin traitant, des professionnels intervenant à domicile et devient le référent des situations complexes. Ce faisant, il contribue à améliorer l’organisation du système de prise en charge en identifiant les éventuels dysfonctionnements observés sur le territoire. Pour chaque dispositif MAIA, 2 à 3 gestionnaires de cas sont recrutés.

3 outils qui permettent d’observer l’écart entre la demande de la personne âgée et les ressources existantes, et de s’assurer que l’ensemble des besoins est couvert :

  • Le formulaire d’analyse multidimensionnelle (utilisé par les professionnels des guichets intégrés) et l’outil d’évaluation multidimensionnelle (utilisé par les gestionnaires de cas).
  • Le plan de service individualisé (PSI). C’est un outil de gestion de cas servant à définir, à planifier et à suivre de manière cohérente et continue l’ensemble des interventions assurées auprès d’une personne âgée en situation complexe.
  • Le système d’informations partageables entre les professionnels du territoire dans un objectif de continuité des parcours de vie des personnes.

Ce mode opératoire garantit :

  • La concertation décisionnelle des acteurs sur deux plans :
    • stratégique : espace collaboratif et décisionnel entre décideurs et financeurs des politiques gérontologiques (ARS, conseils départementaux, CARSAT, RSI, MSA, CPAM et autres) ;
    • tactique : espace collaboratif et décisionnel entre les opérateurs responsables des services d’aide et de soins qui concourent au soutien à domicile de la population âgée.
  • Le pilotage du déploiement de la méthode par un professionnel dédié : le pilote MAIA. Il est chargé de veiller à la mise en cohérence des interventions par l’engagement de chacun des acteurs dans ce projet de territoire.
  • Une réponse populationnelle, intersectorielle, harmonisée, complète et adaptée aux besoins de la personne (accueil, information, orientation, mise en place de soins, de services ou de prestations) quelle que soit la structure à laquelle elle s’adresse : on dit alors des guichets qu’ils sont « intégrés ».
  • La prise en charge des situations complexes par un professionnel formé et dédié : le gestionnaire de cas.

L’utilisation d’outils communs de partage de l’information et de pilotage de l’action (formulaire d’analyse multidimensionnelle et de liaison, outil d’évaluation multidimensionnelle standardisé des besoins de la personne et plan de service individualisé).

Les objectifs :

MAIA apporte une réponse novatrice, de par sa globalité et son efficacité, aux défis croissants de l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie, et de leurs aidants.
La méthode MAIA œuvre :

  • à la lisibilité du système d’aide et de soins ;
  • à la simplification et à l’optimisation du parcours des personnes âgées ;
  • au soutien à domicile des publics concernés, aussi longtemps que possible et dans les meilleures conditions.

Cette réponse a pour premiers enjeux et principes :

  • de mobiliser sur un territoire donné l’ensemble des acteurs dans toute leur diversité en capitalisant sur leur richesse, en prenant en compte l’ensemble des ressources au plus près des besoins du territoire ;
  • de corriger les dysfonctionnements générés inévitablement par la diversité des acteurs et de leur gouvernance, des financements, des pratiques professionnelles et des organisations. En effet, dans un schéma classique de simple coopération, chaque acteur conserve ses propres outils et son propre champ de responsabilités. À grande échelle, ce fonctionnement fragmente la prise en charge et altère la performance du système : manque de lisibilité, discontinuité du service rendu, réponses redondantes ou inappropriées, retards dans les traitements, complexification des parcours de prise en charge et opacité des procédures.

La méthode MAIA conduit à transformer en profondeur l’organisation des services d’aide et de soins par la mise en œuvre d’un processus d’intégration.

MAIA du pays de Rennes :
1 bis rue Provence
35571 Chantepie
Tel : 02-56-01-75-50

www.cnsa.fr/parcours-de-vie/maia


 

MDPH

Maison des personnes handicapées d’Ille-et-Vilaine
13 Avenue de Cucillé
cs 13103
35031 RENNES
Tel : 08-10-01-19-19

www.mdph35.fr


 

LE RÉSEAU PÉRINATAL EN ILLE-ET-VILAINE

2 Rue de l’Hôtel Dieu
35000 Rennes
Tel : 02-99-63-12-62

www.perinat35.org